▲ Accueil ◄ Page précédente 

31/12/2014

2015 le tournant tant attendu ?

A chacun d’exercer son Autorité au sein d’une situation collective complexe
L’année 2014, avec un grand carré cardinal, était une année radicale.  Bien plus marquante, astrologiquement, que ne l’a été l’année 1914 qui a pourtant vu surgir la Première Guerre mondiale ! Se peut-il qu’une guerre beaucoup plus invisible mais à l’issue tout aussi incertaine et capitale soit en cours ? Mais de quelle nature est-elle ?

Le tournant des entrées de Pluton dans un signe – Les étapes depuis 1914  

Chaque fois que Pluton entre dans un signe nous assistons à des bouleversements radicaux dans le domaine régi par le signe qu’il visite. En 1914, Pluton entrait dans le Cancer qu’il a transité jusqu’en 1939. Le Cancer, signe de la famille humaine, durement éprouvée par l’hécatombe de la Première Guerre à laquelle s’est ajoutée la grippe espagnole.  Mais le pire était à venir avec l’entrée de Pluton dans le Lion en 1939/40, où l’orgueil séparatif de ceux qui se prenaient pour la race supérieure a failli entraîner le monde et la conscience dans le gouffre du néant totalitaire. Depuis 1939, et jusqu’en 2023, nous sommes entrés dans les 84 ans de l’hémicycle du zodiaque, du Lion au Verseau, où Pluton accélère sa course, en y mettant le temps d’un cycle d’Uranus seulement, alors que pour l’autre hémicycle, du Verseau au Lion, il met 164 ans, le temps de Neptune, presque le double du temps passé dans l’autre partie.
Nous sommes donc entrés depuis 1939 dans une phase d’accélération de l’histoire, d’autant plus importante que, comme je l’ai montré dans l’ouvrage « La Destinée de la France », et dans mes nombreuses conférences, nous sommes à l’aube de l’ère du Verseau et dans une phase d’émergence cyclique en plateau. En 1957/58, Pluton entre en Vierge et questionne le cœur de la matière, l’énergie nucléaire civile est née, de même que les nombreuses technologies médicales et informatiques. Obnubilés par le progrès technologique et les services, nous en avions oublié l’autre qui resurgit en 1971/72 par l’entrée de Pluton en Balance. Nous expérimentons alors la relation à l’autre comme le moyen de revenir à Soi mais la Loi de la véritable union Esprit/Matière entre en scène. Mais ce n’est pas aussi simple et Pluton entre dans le Scorpion en 83/84 pour nous obliger à arbitrer en profondeur, sans faux-semblant. Ce questionnement touche l’intime et le lien entre l’individu et le collectif. La difficulté du passage se lit dans le terrible fléau du sida.
Enfin en 95/96, Pluton entre dans le Sagittaire : la mondialisation s’accélère, Internet et son réseau en étoile s’impose, bouleversant la donne des échanges de connaissances et de produits, et même la relation avec Dieu ! Individus et sociétés fragiles se sentent écrasés et les extrémismes religieux s’exacerbent. On n’a pas eu le temps de faire émerger de nouvelles espérances et de nouvelles visions (le rôle habituel du Sagittaire) que Pluton se précipite en 2008 dans le Capricorne, précipitant en même temps le monde entier dans la crise, mondialisation oblige ! La prochaine perspective est l’entrée en 2023/24 de Pluton dans le Verseau. Il sera alors temps d’actualiser et de mettre en pratique les Droits de l’Homme initiés lors du précédent passage de Pluton dans le Verseau, à la fin du XVIIIème siècle, lors de la Révolution française. 

Pourquoi cette longue crise des années 2012 à 2018 ?

Les cycles Neptune-Uranus et Pluton-Uranus au sein d'un grand cycle de 500 ans de Neptune-Pluton (de 1892 à 2385)

Pour l’heure, à l’aube de 2015, nous sommes entre le 6ème (au 15/12/14 à 12°36) et le 7ème (au 17/3/2015 à 15°) carré croissant d’Uranus dans le Bélier à Pluton dans le Capricorne, censé nous apporter un tournant radical du grand cycle de 138 ans d’Uranus/Pluton initié en 1965/66 dans la Vierge et qui s’est alors actualisé par les générations du New Age, du Peace and Love et, en France, les évènements de Mai-68. Mais, tout comme les évènements de Mai-68 se sont déroulés deux/trois ans après le début du cycle, il est possible que les actualisations concrètes n’adviennent que deux/trois ans après ces 7 carrés qui se déroulent depuis 2012 jusqu’à 2015. D’autant plus que, comme nous l’avons vu (voir l’article "Quel est le sens de cette crise", dans la rubrique astro-géopolitique France), le cycle Saturne/Mars de deux ans prépare des perspectives (car il sera alors sorti du Scorpion dans lequel il se transforme pour émerger en Sagittaire) qui ne deviendront claires qu’à l’été 2016.
Enfin, le grand cycle de 172 ans d’Uranus/Neptune, débuté en 1993 à 19° Capricorne, et dont l’Union européenne est contemporaine (on peut dire qu’elle est chargée de l’actualiser –voir article sur la France et l'Europe en 2014), entrera en crise lorsque Pluton atteindra justement ce degré en 2017/2018.
POUR RESUMER : Entre 2008 et 2024, Pluton dans le Capricorne, signe du cycle de civilisation Uranus/Neptune initié en 1993, qu’est censé incarner l’Europe, rebat les cartes de toutes les valeurs devenues obsolètes, dont celles de la gouvernance et de toutes les formes d’organisation sociale, pour que nous mettions en place de nouvelles plus en conformité avec le Plan (Uranus en Bélier). Nous sommes arrivés en cette année 2015 au milieu de ce passage très initiatique et donc éminemment dangereux du Capricorne. Au milieu du gué, ferons-nous les bons choix dictés par Uranus en avant-garde ? Ou resterons-nous rivés aux ombres du passé ?




Les caractéristiques de 2015 et ses perspectives

Le dernier carré croissant Uranus/Pluton – le carré décroissant Saturne/Neptune – Le carré décroissant Jupiter/Saturne

2015 - TU
Moins radicale que 2014 qui était sous le sceau d’un grand carré cardinal sur les axes AS/DS et FC/MC (impliquant Mars, Pluton, Uranus, Jupiter), l’année 2015 n’en est pas moins forte avec toujours son carré entre Pluton et Uranus respectivement proches du FC et du DS : les bases sont minées par Pluton Capricorne, et nous sommes appelés à sortir des formes dépassées pour coopérer avec le Plan par Uranus en Bélier.
D’autant plus que le carré de Saturne à Neptune, qui marque le dernier quartier du cycle Saturne/Neptune initié en 1989, œuvre jusqu’en mai, puis de septembre à fin décembre ensuite, à nous montrer des chemins d’une utopie réaliste, ou d’un réalisme non dénué d’utopie, tourné en tous les cas déjà vers le prochain cycle Saturne-Neptune qui débutera en Bélier en 2026. On s’apprête à tracer les nouveaux chemins que nous pourrons emprunter en 2026. Souvenons-nous que ce cycle de Saturne-Neptune qui nous invite à incarner l’utopie d’un moment, a débuté en 1989, au moment du périhélie de Pluton, qui a vu la chute du mur de Berlin et la fin de la guerre froide. On a pensé alors qu’après la chute du versant communiste, le versant libéral avait le champ libre pour gagner la planète entière. Et si, n’ayant plus rien contre-quoi s’adosser, ce versant devenait lui-même obsolète, comme l’envers d’un décor qui n’a plus de soutien ? La symbolique des Poissons, comme deux faces opposées d’une même énergie, en témoigne et nous sommes justement en train de solder cette ère dualiste et dominatrice.

Le carré entre Jupiter et Saturne, respectivement en Lion et Scorpion, qui s’est ébauché fin 2014 et qui se reforme à l’été 2015, marque le dernier quartier du cycle de ces deux planètes débuté en mai 2000 en Taureau, au carré arrière d’Uranus en Verseau. Ce cycle est le dernier en Terre d’une série de 200 ans dans cet élément…. et solde deux siècles d’hyper-matérialisme pour ouvrir, comme Uranus l’y incitait déjà en 2000, à l’Air du Verseau… qu’il rejoindra au solstice d’hiver 2020 : un nouveau cycle de Jupiter-Saturne dans le Verseau initiera alors deux siècles de cycles de ces deux planètes dans des signes d’Air, mettant le primat sur l’immatériel, la conscience et la connaissance.

EN CONCLUSION : avant de passer à l’Air du Verseau entre 2020 et 2025, nous devons, en cette année 2015, faire un bilan sérieux sur les formes de vie devenues obsolètes qui minent les fondements de notre civilisation, et ausculter le Plan pour ébaucher de nouvelles voies viables.  

Où l’on remet les pendules à l’heure !

Solstice d'hiver 2014 - TU
2015 a débuté, comme devrait le faire chaque nouvelles année si nous suivions un véritable calendrier astronomique, au solstice d’hiver, soit le 21 décembre 2014 à 23H03 TU, et d’autant plus cette année que le solstice d’hiver a précédé de deux heures à peine une nouvelles Lune dans le premier degré du Capricorne. En voici la carte du Ciel ci-contre.

A chacun d’exercer son Autorité au sein d’une situation collective complexe


Le symbole « sabian » correspondant à ce 1° Capricorne, indique une nouvelle première étape où il est question d'incarner enfin la capacité jusqu’alors latente en chacun d’exercer l’AUTORITE au sein d’une situation collective cruciale. C’est une année où chacun est appelé à mettre en pratique sa propre et juste autorité !



Dane Rudhyar, Les Symboles Sabian, Librairie de Médicis, 1985


« 2015 : Quels chocs pour faire bouger l’Europe » ?


Dès la fin janvier 2015, le génie des peuples (représenté par Uranus en Bélier et en 7) pourrait bien se réveiller à l’occasion de la conjonction de la queue du Dragon (la mémoire collective) à Uranus. Cela viendra-t-il de la Grèce, berceau de notre civilisation, à l’occasion des élections du 25 janvier ? Le peuple grec qui a subi le terrible assaut de l’austérité imposée par l’Europe, le FMI et les lobbies financiers, véritable occupation économique dont la brutalité a été comparée à l’occupation nazie, va-t-il réveiller un printemps des peuples dans cette Europe en hibernation économiste.
Néanmoins n’oublions pas que l’ébranlement décisif de la forteresse Europe n’est programmé que pour 2017-2018, lorsque Pluton transitera la conjonction Uranus/Neptune dans le Capricorne qui a présidé à sa création.
Sinon, les éclipses de Soleil et de Lune du 20 mars et du 4 avril pourraient révéler les bonnes volontés et réveiller les consciences endormies. De manière à ce qu’à la Pleine Lune du Wesak le 4 mai, on ait une vision moins sombre de l’avenir de la planète. Une autre Pleine Lune remarquable est celle du 2 juin, avant que l’été n’endorme pour quelque temps les consciences, comme par un retour dans le passé lénifiant. Mais la Pleine Lune de septembre remettra les pendules à l’heure pour ceux qui tiennent l’avant-garde et commenceront peut-être à incarner véritablement un nouvel idéalisme, en vivant leur utopie et non plus en la clamant ou la revendiquant. C’est  la signification profonde du dernier carré du cycle Saturne/Neptune dont nous avons déjà parlé.




Fanchon Pradalier-Roy, le 31/12/2014.




Télécharger l'article au format pdf