▲ Accueil ◄ Page précédente 

24/08/2016

Alignement dans le ciel extérieur et dans notre Ciel intérieur

Saturne, Mars et Antarès dans le Ciel du 23 août 2016

En ce beau jour du 24 août 2016 nous assistons à l’alignement de Saturne-Mars et de l’étoile Antares. C’est un magnifique spectacle dans le ciel du soir !Mais en astrologie il n’est pas intéressant de constater seulement un état du Ciel, même pour l'admirer - ici la conjonction Saturne-Mars à 9°53 du Sagittaire, également en conjonction avec Antarès à 9°57 du Sagittaire - mais de considérer la dynamique dont elle procède, et ce qu’elle augure comme suite.

Le cycle actuel Saturne-Mars

Ciel du 23 août 2016 - blog.lemonde.fr du 23 août 2016

Il est particulièrement intéressant, car il a lieu à la conjonction avec « l’autre mars » qu’est l’étoile Antarès. Pour les données astronomiques, je vous incite à lire ce très intéressant article de Guillaume Cannat intitulé "Saturne-Mars et Antarès s’alignent sur le ciel du soir".  (blog.lemonde.fr du 23 août 2016, d'où sont tirées les images proposées ici)
Antarès fait partie de la constellation du Scorpion et elle est l’une des rares étoiles fixes du zodiaque sidéral qui est proche de l’écliptique et se trouve donc repérée sur un degré précis du zodiaque tropical, actuellement le 9°57 du Sagittaire. Elle forme un axe avec l’étoile Aldébaran, l’œil de la constellation du Taureau, située actuellement à 10°01 des Gémeaux. C’est l’axe majeur de transformation de la croix fixe (Axe Lion/Verseau sur la verticale et axe Taureau/Scorpion sur l’horizontale) : il y est question de dépasser l’attachement et l’obéissance à ses pulsions, à ses passions et à ses désirs (Antarès, l’autre Mars), en se ralliant à une énergie supérieure, de connaissance et d’illumination, de reconnaissance et d’amour, indiquée par Aldébaran, l’œil du Taureau,  qui symbolise la loi de notre Univers, la loi d’amour.
C’est dire si ce cycle (qui se terminera à la prochaine conjonction Saturne-Mars, le 2 avril 2018, à 8°57 du Capricorne) est important et nous demande une transformation individuelle et collective de grande envergure. Il est question de laisser nos passions égoïstes pour devenir des êtres altruistes et d’amour, de ne plus mettre en avant la satisfaction de notre égo, mais la réalisation de notre âme, quels qu’en soient le coût et les efforts nécessaires. Il est demandé en somme de passer du quatrième règne, celui de la personnalité dominatrice et arrogante, au cinquième règne, celui où l’âme et l’amour ont pris les rênes de notre vie.

Signification générique du cycle Saturne-Mars

Pour mieux comprendre l’importance de ce cycle qui débute, il est intéressant d’approfondir la signification générique d’un cycle de ces deux planètes. Saturne et Mars se conjoignent approximativement tous les deux ans, dans un délai légèrement supérieur à un cycle de Mars autour du Soleil qui est de 687 jours, car pendant que Mars accomplit une révolution, Saturne continue à avancer sur son orbite. La conjonction se produit  dans le signe du zodiaque suivant. La dernière conjonction Saturne-Mars s’est faite le 25 août 2014 à 17°40 du Scorpion. Celle-ci a lieu presque deux ans jour pour jour après la précédente et effectivement dans le signe suivant du Sagittaire.
La conjonction ouvre donc à un cycle de ces deux planètes d’environ deux ans, que l’on étudiera comme un cycle de Lunaison, à partir du premier carré (premier quartier et donc phase de crise et de changement d’orientation résolu et parfois radical), opposition (Pleine Lune et donc phase d’expression maximale du cycle), et dernier carré (dernier quartier ou phase de bilan réfléchi). Ce cycle est extrêmement intéressant car il touche concrètement nos vies, d’autant plus si la conjonction a lieu à des degrés précis de notre carte du Ciel.
Ce cycle tente de mettre en accord la raison et l’action, nous incite à agir et à appliquer notre force (Mars) de façon mesurée et réfléchie et sans précipitation (Saturne). Alors que Mars murmure à notre oreille impatiente que nous pouvons accomplir notre dessein en 2 ans (la durée du cycle), Saturne ne s’en laisse pas conter et impose de façon implacable, qui semble parfois contraignante et injuste, de mettre le temps qu’il faut pour l’accomplir dans les règles de l’art… et ce temps est de 29 ans ! C’est dire si Saturne semble brider Mars et donc notre action, et si Mars semble asticoter Saturne pour l’inciter à aller plus vite. Mais à ce jeu, Saturne, la planète la plus lente, a toujours le dernier mot et, s’il le faut, de façon terriblement implacable comme par exemple en nous immobilisant par un accident suite à un acte précipité et irréfléchi. Néanmoins ce ne sera ni en deux ans que l’on accomplira le projet martien de réalisation, ni en 29 ans que l’on accomplira le projet saturnien de maturation mais bien en 2 ans du cycle de ces deux planètes que l’on accomplira le dessein inclus et promis par le degré de leur conjonction (tout comme un cycle de Lunaison de 28 jours permet d’accomplir pleinement un seul degré solaire seulement, le degré de la nouvelle Lune et donc de la Lunaison initiale). Cela se fera par un mariage de raison entre Saturne et Mars, en composant avec les contraintes et en appliquant une action mesurée, réfléchie, mais en soutenant son effort, sans jamais se décourager, en ne nous laissant pas détourner du but recherché par les multiples difficultés rencontrées qu’il nous est demandé de transformer et de dépasser. Et, à la fin, ce qui semblait être un pensum, une contrainte, une simple union obligée deviendra un véritable mariage d’amour, un accomplissement amoureux, et donc un authentique accomplissement intérieur. Il nous est proposé, par ce cycle, et en deux ans seulement, une transformation alchimique pour faire œuvre, et pour transformer le plomb du devoir en or de l’amour ! 

La dynamique depuis avril 2016

Le triangle Saturne-Mars et Antarès dans le Ciel du 7 août 2016

Ce nouveau cycle clôt le précédent en Scorpion qui initiait la transformation intérieure, maintenant il s’agit de la réaliser et d’accomplir un nouveau mariage entre notre être et notre incarnation (notre personnalité en somme !).

La particularité de Mars est de connaître dans son cycle de moins de deux ans une longue période  de rétrogradation de 60 à 80 jours. Cette période a lieu lorsque Mars se trouve au plus près de la Terre et lorsque celle-ci, qui avance sur son orbite, semble dépasser Mars, plus lent, qui continue à cheminer sur la sienne. Ces deux mouvements font que Mars semble rétrograder sur le fond du zodiaque… La Terre en effet va plus vite que lui puisqu’elle accomplit sa révolution autour du Soleil en 1 an. Cette année, Mars est rétrograde depuis le 17 avril, à 8°54 du Sagittaire, et il est retourné dans les derniers degrés du Scorpion, avant de redevenir direct, le 29 juin, à 23°03 du Scorpion et de revenir à ce même degré du Sagittaire en cette fin août, pour conjoindre Saturne (qui s’éveille lentement de sa propre rétrogradation -de 4 mois et 20 jours- depuis le 13 août).

Depuis avril donc, il nous a été demandé de nous retourner sur nous-même, de plonger pas forcément dans le passé, mais dans notre intériorité, pour aligner notre vie à nos motivations et nos aspirations les plus profondes. 

En ce 24 août l’alignement est fait, il va falloir maintenant tenir ce cap de nos intentions et aspirations les plus authentiques, nous serons mis à l’épreuve de la vie pour cela, jusqu’au prochain cycle, en avril 2018. Dans le Capricorne, il s’agira alors de leur donner une architecture et une forme appropriées….  Mais c’est une autre histoire. Pour l’heure, faites le point, donnez-vous un but et maintenez le cap avec joie et détermination dans les mois qui viennent, sans oublier de l’ajuster selon les circonstances et multiples aléas de la vie.


Remarque sur les degrés des futures Lunaisons :

Il est intéressant de remarquer que tous les cycles de Lunaison futurs, jusqu'en juin 2017, se déroulent à un degré qui reste en aspect avec le degré de ce cycle Saturne-Mars (9°53 Sagittaire). Et donc tous ces cycles de Lunaison vont travailler particulièrement et de concert avec ce cycle. Ainsi :

- Le degré de la Lunaison d'éclipse solaire du 1er septembre 2016 est en carré arrière, à 9°21 Vierge,

- Le degré de la Lunaison du 1er octobre est en sextile, à 8°15 Balance,

- Le degré de la Lunaison du 30 octobre est en semi-sextile, à 7°44 Scorpion,

- Le degré de la Lunaison du 29 novembre est presque conjoint, à 7°43 Sagittaire,

- Le degré de la Lunaison du 29 décembre est en demi-sextile, à 7°59 Capricorne,

- Le degré de la Lunaison du 28 janvier 2017 est en sextile, à 815 Verseau,

- Le degré de la Lunaison du 26 février (éclipse solaire totale) est en carré avant, à 8°12 Poissons,

- Le degré de la Lunaison du 28 mars est en trigone avant à 7° 37 Bélier,

- Le degré de la Lunaison du 26 avril est en quinconce, à 6°37 Taureau.

A partir de la Lunaison du 25 mai 2017 à 4°47 Gémeaux, les degrés des Lunaisons s'éloignent de celui de ce cycle. Mais il est tout à fait notable que les deux Lunaisons d'éclipse (1er septembre 2016 et 26 février 2017) vont particulièrement travailler ce cycle, puisqu'elles ont lieu au double carré, arrière et avant.

Observez bien les jeux de ces degrés dans les cartes du Ciel.


Fanchon Pradalier-Roy, le 24/08/2016.




Télécharger l'article au format pdf