▲ Accueil ◄ Page précédente 

28/11/2012

21/12/2012 : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur 2012…

Le Code Maya de Barbara Hand Clow, paru aux éditions Alphée.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur 2012 a déjà été dit et redit, mais parfois très tôt, trop tôt pour être pleinement compris. Alors que la date mythique du 21/12/2012 se rapproche, je vous propose un rappel de l’essentiel…. Et curieusement cet essentiel a déjà été exprimé dès 2007. Vous allez vous en rendre compte à travers un article que j’écrivais alors, accompagné d’un texte inédit de Barbara HandClow au moment de la sortie de son ouvrage : Le Code Maya.

2012, la fin d’un monde

Nous sommes en effet plusieurs à avoir travaillé sur 2012 bien avant cette année même, et les premières personnes à avoir œuvré sur cette date de manière sérieuse et fondée sont bien Barbara HandClow et, avant elle, Carl Johan Calleman dont elle reprend le décodage du fameux calendrier maya.

Je m’honore d’avoir contribué à les publier en français dès 2007 (pour Le Code Maya de Barbara HandClow ), et en 2010 (pour Cosmologie maya et théorie quantique, de Carl Johan Calleman, en anglais : The Purposeful Universe), la même année que leur sortie en anglais aux USA !

Pour ma part j’ai écrit plusieurs articles sur 2012, alliant les analyses de l’astrologie occidentale sur les cycles de la conscience individuelle et collective, qui sont mon chantier de recherche, et la cosmologie maya ressuscitée par ces deux principaux éclaireurs.

Ces jours-ci, les médias se déchaînent autour de cette date, mettant en exergue les informations les plus farfelues et les conduites les plus extrêmes, sans chercher les sources et les informations sérieuses et fondées sur le sujet. C’est dommage, mais c’est habituel !

Voici les précédents articles ou films, postés sur ce blog que vous pouvez revisiter valablement à ce sujet, par ordre chronologique :

Le dernier cycle du calendrier maya, ou la 9e et dernière marche

2011 plus fort que Mai 68 ?

Le film : Pour comprendre 2012

Le dernier jour ?

Et puis voici l’article annoncé que j’écrivais le 29/08/2007 en annexe d’un communiqué de presse au moment de la sortie en français de l’ouvrage de Barbara HandClow que j’ai fait publier pour les éditions Alphée: Le Code maya.

Le Code maya

L’accélération de l’histoire et l’éveil de la conscience planétaire

Voici un ouvrage fondamental, qui permet de comprendre enfin la période que nous sommes en train de vivre. Car si nous avons choisi cette période de l’histoire pour nous incarner, ce n’est pas par hasard, c’est pour terminer un grand passage karmique de l’humanité et pour aider à nettoyer ce qui doit l’être, afin de sortir enfin de cette terrible période où l’homme a été « plongé dans les ténèbres », autre formulation de la « mise en quarantaine de la conscience universelle » comme l’exprime l’auteure. Le Calendrier Maya, enfin décodé, permet de comprendre les cycles d’évolution et il est sans doute le chainon manquant de toutes les grandes Traditions qui ont livré leur secret jusqu’à ce jour. Il est sans doute aussi le véritable chainon manquant astrologique, qui manquait à la compréhension des Temps et des Cycles.

Le Calendrier Maya avec sa cyclicité sacrée (en phase avec les 360° du ciel et du cercle, et non avec les 365 jours de l’année qui ne sont qu’un système profane qui enferme dans le temps), nous affranchit de la forme linéaire du temps, exprimée par l’année, et nous permet d’appréhender les neuf dimensions de la conscience (en relation aussi bien avec les concepts de la physique moderne, qu’avec ceux des doctrines les plus secrètes comme celle de la théosophie) et d’entrer en phase avec la grande conscience cosmique, représentée par le centre galactique.

D’après les Mayas, nous sommes en phase depuis 1998 déjà avec le centre galactique, et le cinquième transit de Pluton (en octobre 2007, date d'écriture de cet article) sur le degré du centre galactique, n’est qu’un épiphénomène, ou une piqure de rappel. Nous avons 12 ans, de 1999 à 2011, pour appréhender ce niveau de conscience galactique. Alors que nous avons eu droit à plus de 250 ans pour passer d’une conscience géocentrique (centrée sur la Terre), à une conscience héliocentrique (avec le Soleil pour centre, puisqu’il est le centre du système solaire). Ainsi les Humains, la conscience la plus évoluée sur Terre, sont en train d’intégrer une conscience galactocentrique, et avec elle, d’intégrer l’Univers et sans doute aussi les Dieux, à savoir les êtres supérieurs dans lesquels notre conscience est incluse.

« Le Calendrier maya expose véritablement comment tous les êtres humains sur Terre vont s’unir pour ne faire qu’un à mesure que la spirale du temps propulsera d’ici 2011, en quelques courtes années, notre espèce vers l’illumination. », dit Barbara HandClow.

Depuis 1999, le temps s’est mis à s’écouler vingt fois plus vite pour la troisième fois de notre mémoire collective ! Une autre accélération arrive, de 260 jours seulement, à partir de février 2011 ! Nous devons mettre cette accélération à profit pour nettoyer de nos mémoires toutes les violences et exactions commises par notre espèce (dont les mémoires du cataclysme antérieur qui a failli détruire notre Terre), pour accéder à une conscience pacifiée, unifiée, fraternelle et universelle. Non seulement notre survie est à ce prix, mais une véritable récompense nous attend : la levée de la quarantaine de la Terre.

Déjà 8 ans se sont écoulés, il ne nous reste que 4 ans pour achever ce travail de transformation phénoménal ! Cet ouvrage est un baume sur nos vies malmenées par cette accélération effrénée et une lumière pour éclairer notre cheminement : comprendre enfin pourquoi nous sommes là, et comprendre ce que nous sommes en train de vivre. Dans cet éveil de conscience, les Pléiades ont un rôle déterminant, et inspirent la conscience et la plume de l’auteure !

Je vous invite, avant de lire l’ouvrage (qui est sorti le 13 septembre 2007), à lire l’article de l’auteure, ci-dessous. Fanchon, le 29/08/2007.

ARTICLE de Barbara HandClow

Traduction de l'article : Claude Badens (également auteur de la traduction du Code Maya en français)

Voudriez-vous avoir les dernières nouvelles du Calendrier maya qui se termine en 2011/12? Aimeriez-vous découvrir pourquoi le temps semble s’accélérer de nos jours ? Désirez-vous aussi conserver votre paix intérieure tandis que vos frontières se trouvent chamboulées par toutes sortes d’événements mondiaux ? Alors je crois que j’ai écrit exactement le livre que vous cherchiez. Le Code maya est une exploration en profondeur de la façon dont l’accélération du temps nous fait évoluer en êtres cosmiques : il appelle à la paix, à une profonde compassion et à une nouvelle compréhension de l’univers.

Depuis les années 1980, j’ai fait des recherches sur le Calendrier maya, j’ai été éditeur de livres sur le sujet, et je crois fermement que le biologiste suédois Carl Johan Calleman nous a révélé la vraie signification du Calendrier dans son livre de 2004 The Mayan Calendar: Transformation of Consciousness.

Appuyées par mes propres travaux toujours consacrés à soigner les individus et la planète, ses découvertes m’ont permis de réfléchir au véritable sens du temps et de l’évolution. Nous pouvons maintenant nous rendre compte que chaque cycle d’évolution a été guidé depuis plus de 16,4 milliards d’années, et, alors que cette somme de travail culmine, il est maintenant possible de lire dans la conscience planétaire les processus créatifs de la Terre. Le Calendrier maya expose véritablement comment tous les êtres humains sur Terre vont s’unir pour ne faire qu’un à mesure que la spirale du temps propulsera d’ici 2011, en quelques courtes années, notre espèce vers l’illumination.

D’après Calleman, le Calendrier est composé de neuf niveaux séquentiels de temps superposés les uns aux autres et qui se terminent tous simultanément en 2011. Chaque niveau, que nous qualifierons “d’Inframonde”, évolue vingt fois plus vite que le précédent, ce qui  provoque une accélération de plus en plus rapide et progressive du temps et de l’évolution. Par exemple, nous avons commencé à nous développer plus vite il y a 102 000 ans quand les hominidés ont évolué en humains; puis plus vite encore lorsque nous avons commencé à développer nos civilisations vers 3115 av. J-C (en un cycle de 5125 ans culminant en 2011); et toujours plus vite lorsque nous avons commencé à nous industrialiser en 1755 (en un cycle de 256 ans culminant également en 2011).

Durant les 102 000 ans d’Eden, nous ne faisions qu’un avec la nature, et soudain l’industrialisation a changé nos sociétés et nous a littéralement divorcé de la nature. Pourtant il y a eu une autre accélération de plus après cela. Il y a quelques petites années, en 1999, l’Inframonde galactique s’est ouvert : ce cycle-là n’est que de 12,8 ans. Utilisant la nanoseconde comme unité de mesure, le temps s’est mis à s’écouler vingt fois plus vite pour la troisième fois de notre mémoire collective !

Une autre accélération arrive, celle-là de 260 jours seulement, à partir de février 2011 ! Il est un fait que l’accélération du temps conduit l’évolution, qui va de plus en plus vite au cours de périodes de temps de plus en plus courtes; la plupart des gens ont perdu leurs repères. Alors que ces neuf phases vont culminer en 2011, la connaissance de la façon dont ces cycles influencent la réalité vous aidera à naviguer plus aisément dans cette réalité. Si vous ne connaissez pas ce facteur, vous êtes pris dans le tourbillon de l’histoire où tout est dualiste : chacun des côtés d’un dilemme reflète l’autre alors que les deux ratent l’unicité inhérente à toute chose. Comme la tornade qui emmena Dorothy à Oz, le tourbillon dans lequel nous sommes aujourd’hui est chargé de dilemmes non résolus; les vieilles énergies doivent être relâchée pour purger les cieux.

Par exemple, le Moyen-Orient est en pleine effervescence religieuse parce que 5125 années de thèmes politiques et religieux sont nés dans cette terre ancienne. Ils sont en train de se rejouer de nos jours en une brève période de 13 ans de 1999 à 2011. Les thèmes politiques et économiques de l’industrialisation se superposent en couches historiques, nous conduisant à nous demander si la plupart des gens seront des esclaves sans nom dans la Matrice tandis qu’un petit nombre de dominateurs fera fonctionner les programmes. Cinq millénaires de guerres et de conflits politiques résultent en ces événements contemporains que nous vivons.

Naturellement, les implications de la théorie de l’accélération du temps sont hautement controversées. L’hypothèse de  Calleman a résulté en une âpre et distrayante bataille de recherche sur le sens réel du Calendrier maya et sur la date exacte de sa fin. En même temps, compte tenu des implications plus générales du Calendrier, j’ai choisi d’utiliser pour date de fin 2011/2012, sachant que quelle qu’en soit la date réelle, cette date toute proche signifie la fin de la quarantaine de la Terre dans l’Univers !

Nous avons été une espèce violente et grossière que l’on a empêché de  contaminer l’univers, et pourtant l’accélération du temps suggère que nous sommes sur le point de le réintégrer. A travers les révélations que j’ai reçues en 1999, j’ai vu que seuls des êtres pacifiques et illuminés peuvent entrer dans l’univers. Aujourd’hui, sur Terre, nous en sommes encore à vivre la bataille de la fin des temps — de l’Apocalypse — mais les seuls gagnants seront ceux qui déposeront leurs armes. Une vraie gageure cosmique !

Bien sûr, la quarantaine de la Terre qui dure depuis des milliers d’années a causé d’horribles distorsions du comportement humain et du développement du karma. Alors que nous allons bientôt être admis dans la vie pacifique de l’univers, nous devons soigner ces distorsions en réalisant que des êtres plus évolués ont patiemment agi sur nos cultures pour nous soigner et nous faire évoluer. Par exemple, le Christ fut envoyé sur Terre il y a à peine 2000 ans pour apporter la lumière dans la nuit tourbillonnante de trois mille ans d’histoire au Moyen-orient. Son incarnation fut le premier pas d’une longue ascension vers l’amour et la paix, et le Code maya indique que nous sommes en train de découvrir une nouvelle image du Christ, particulièrement durant l’année 2007.

Visualisez le temps depuis 1999 comme la partie visible d’un énorme iceberg arctique en train de fondre sous le soleil. Sous la surface de l’eau sont les couches de l’industrialisation pendant 256 ans et, en dessous, celles de l’histoire durant 5125 ans. Pendant chaque année depuis 1999, des thèmes de ce passé sont en pleine résurgence dans les années actuelles ; ils y sont traités et disparaissent comme en fondant. Par exemple, d’année en année, la guerre en Irak nous soigne du monothéisme, du judaïsme, du christianisme, de l’islam et des croisades. Les puissances du monde reproduisent les même vieux schémas tout en cherchant de nouvelles manières de résoudre les différences et les erreurs du passé. De voir comment ces thèmes se déroulent jusqu’en 2011 vous aidera à vous rendre compte que nous arrivons rapidement à la fin de l’histoire et de l’industrialisation.

La nouvelle évolution depuis 1999 nous impose de diriger nos propres fréquences émotionnelles au lieu de nous contenter de rejeter nos anciennes dualités. Mystérieusement, les anciens Mayas avaient vu que nous en arriverions là actuellement. Le Code maya explore tous ces thèmes centraux du temps. Le livre est généreusement illustré de tableaux et de dessins ; il vous montre comment trouver votre propre place dans le calendrier —votre signe de jour—  et analyse les cycles astrologiques durant la fin du Calendrier. Vous y trouverez également les recherches de divers érudits du Calendrier maya, de cosmologues et de philosophes tels que José Argüelles, John Major Jenkins, Paul A. LaViolette, et Ian Lawton. C’est une contribution majeure à la recherche sur le Calendrier et sur notre compréhension de la théorie de l’évolution.

Barbara Hand Clow, auteur de onze livres, est un professeur de cérémonial reconnu à l’échelon international. Avec son partenaire Gerry Clow, elle a fondé, en collaboration avec Matthew Fox, théologien dominicain, la maison Bear & Company Publishing en 1983. Elle enseigne actuellement dans le monde entier. Pour plus de renseignements ou pour obtenir une analyse astrologique mensuelle gratuite, visitez le site : www.handclow2012.com


Copyright ©2007 : Watkin’s Books, UK, juillet 2007


Fanchon, le 28/11/2012.




Télécharger l'article au format pdf