Les configurations astrologiques de cette année 2020

En cette semaine de Pâques, alors que nous nous demandons si cette épidémie va durer et si nous allons devoir rester confinés encore longtemps, il est intéressant de regarder en détail les configurations astrologiques du Ciel de toute l’année 2020.

5 cycles pour un nouveau départ ?

Au niveau des configurations cycliques cette année 2020 est extrêmement riche puisque elle voit débuter 5 cycles :

  1. Tout d’abord, le 12 janvier 2020, comme je l’ai amplement développé lors des deux derniers articles, un cycle Pluton/Saturne de 38 ans, à 22°46 du Capricorne. C’est un cycle de déconstruction/reconstruction.
  2. Puis le 23 mars 2020, le cycle Pluton/Mars de 2 ans, à 24°43 Capricorne. C’est un cycle qui régénère les actions collectives concernant l’industrie, l’armée et la police. Il régénère aussi les stratégies d’actions individuelles rendant caduques d’anciennes formes pour qu’on en imagine de nouvelles. Il est très lié au cycle Saturne/Mars chargé d’élaborer justement les nouvelles. Et cela tombe bien ce cycle Saturne/Mars se renouvelle 8 jours après.
  3. Puis, le 31 mars 2020, un cycle Saturne/Mars de 2 ans, à 0°39 du Verseau. C’est un cycle de relation entre Saturne et Mars extrêmement intéressant qui marque nombre d’ente nous, il indique un recentrage avant un nouveau départ réorienté pour des actions plus efficientes.
  4. Tout de suite après, le 5 avril 2020, un cycle Pluton/Jupiter de 13 ans à 24°53 du Capricorne, mais du fait des rétrogradations des planètes, ce cycle se reforme trois fois jusqu’à la fin 2020 : le 30 juin à 24°06 du Capricorne, puis enfin le 12 novembre, à 22°52 du Capricorne. Ce n’est qu’à partir de cette dernière date que le cycle va réellement s’enclencher. C’est un cycle de renouvellement économique, social, culturel, philosophique et spirituel qui peut être marqué par une crise financière nécessitant un renouvellement des fonctionnements économiques et bancaires internationaux. Le dernier cycle est intervenu fin 2007, à l’aube de la grande crise financière de 2008.
  5. Enfin le jour du solstice d’hiver, le 21 décembre 2020, débute le cycle Saturne/Jupiter de 20 ans à 0°30 Verseau, qui augure, comme nous le verrons, 200 ans de cycles de ces deux planètes dans des signes d’Air. C’est un cycle de génération très important que nous développerons ci-dessous.

Lorsque des cycles débutent, comme c’est le cas pour celui d’une Lunaison tous les 28 jours, s’enclenchent de nouvelles dynamiques en résonance avec la symbolique des signes et degrés zodiacaux  concernés. On pourrait penser alors que 2020 marquera un nouveau départ, mais pour que ces 5 cycles soient croissants, il faut attendre que le dernier débute à son tour, et ce ne sera que le 21 décembre 2020. Donc pour sentir le nouvel élan, il faudra attendre le solstice d’hiver ce qui nous amène au début de l’année 2021.

 

Significations symboliques du Capricorne et du Verseau : Mort et Renaissance

Ces cycles se forment dans le Capricorne et le Verseau aussi il est important d’en explorer la symbolique.

La Capricorne selon Alice Bailey[1] parfait l’œuvre du Scorpion. Dans le Scorpion il est question pour l’humain de dépasser (sublimer, transformer) un à un les défauts de la personnalité non pas en luttant contre eux mais en les mettant dans la lumière de l’âme. Il est donc question dans la croix fixe de passer du Lion égoïste au Verseau altruiste, du quatrième règne de la personnalité au cinquième règne de l’âme qui prévaudra dans l’ère du Verseau[2].

Dans le Capricorne il est question de faire pénétrer la lumière de la Vie jusqu’au plus profond des ténèbres, représentées par les Enfers. Il s’agit enfin de traverser les eaux qui séparent la vie de la mort et de « conquérir la mort » au sens de l’intégrer comme une autre face de la vie. Tous ces cycles dans le Capricorne nous incitent à considérer la mort sous l’angle de la Vie. Nos sociétés modernes ont eu tendance à zapper la mort et nous voilà collectivement confrontés à la solitude et à la mort. Saurons-nous enfin la considérer comme un deuxième passage obligé dans notre vie après celui de la naissance ? Par la porte du Cancer nous naissons à notre vie d’humain et par la porte du Capricorne nous naissons à notre vie divine. C’est un passage qui doit être accompagné et honoré avec autant de considération que la naissance. Les tragédies que nous vivons actuellement vont certainement nous amener à plus de considération de cette étape majeure d’une vie humaine. Notons que l’axe des éclipses et donc du Dragon est depuis 2019 dans l’axe Cancer/Capricorne.

Enfin la symbolique du Verseau est de « libérer la Vierge de son fardeau »1 et donc de prendre soin de tous les humains de quelque condition qu’ils soient. Il est question dans le Verseau de renaître à notre commune humanité dans un sens de fraternité et de service.

[1] Astrologie ésotérique, Alice A. Bailey.
[2] Les 12 travaux d’Hercule, Alice A. Bailey, voir les travaux dans le Scorpion, le Capricorne et le Verseau.

 

Significations symboliques des degrés concernés ³

Pluton/Saturne (de 38 ans), à 22°46 du Capricorne : « Un soldat reçoit une distinction pour sa bravoure au combat », exprimant la récompense offerte par la société à ceux qui se sont acquittés de leur responsabilité individuelle ». Il est question ici d’exécution sans faille et de juste récompense attribuée par la société. Comment ne pas voir dans ce symbole les soldats actuels que sont l’ensemble des personnels soignants et les petites mains qui permettent à tous de pourvoir aux besoins de première nécessité ?

Pluton/Mars (de 2 ans), à 24°43 Capricorne : « Une boutique aux magnifiques tapis d’Orient », exprimant la confiance en la tradition et l’art et la culture comme moyens de valorisation personnelle. Il est question ici de réalisations magnifiques redevables à une action collective dévouée et inspirée par la tradition dans ce qu’elle a de plus noble au niveau culturel et spirituel.  

Saturne/Mars (de 2 ans), à 0°39 du Verseau : exprimant la faculté de toutes les grandes œuvres humaines de perdurer bien au-delà de la vie de leurs instigateurs, et la concrétisation d’un idéal, à travers une grande entreprise collective et culturelle immortalisant les individus qui y ont œuvré.

Pluton/Jupiter (de 13 ans) à 24°53 du Capricorne : Même symbole que pour le cycle Pluton/Mars qui nous fait penser que, malgré les bouleversements, le collectif se redressera en puisant dans le meilleur de ses traditions. En espérant que les tapis d’orient, c’est-à-dire les biens matériels culturels seront mieux répartis !

Saturne/Jupiter (de 20 ans) à 0°30 Verseau, avec donc la même symbolique que pour le cycle Saturne/Mars qui nous laisse entrevoir l’émergence d’une génération se levant collectivement pour concrétiser ce nouvel idéal du Verseau : il s’agit du premier degré du Verseau aussi bien pour ce cycle que pour le cycle plus court de démarrage dans l’action de Saturne/Mars. Cela prépare l’entrée de Pluton dans le Verseau en 2023/2024.

[3] Dans les Symboles Sabian, Dane Rudhyar, Librairie de Médicis.

 

Stagnation une partie de l’année du fait de la rétrogradation de Vénus et Mars

Par ailleurs les trois derniers trimestres de l’année 2020 connaissent la rétrogradation de Vénus et de Mars. Ce qui n’arrive que tous les 18 mois environ pour Vénus et tous les 2 ans pour Mars.

Vénus rétrograde pendant 43 jours, du 13 mai au 25 juin, dans le signe de communication et d’échange des Gémeaux et va stagner dans ce signe de mai jusqu’à août, comme si elle n’arrivait pas à nous laisser repartir dans le monde extérieur, au contact de notre environnement proche ainsi que le symbolise les Gémeaux. Si l’on sort du confinement on ne se hasardera pas aisément et résolument dans le monde extérieur !

Mars, lui, rétrograde du 9 septembre au 14 novembre, pendant 66 jours, entre le 28° Bélier et le 15° du Bélier, c’est-à-dire qu’il va rester dans le Bélier au carré de Pluton et Saturne et Jupiter toute la deuxième moitié de l’année de juillet à fin 2020. Il restera longuement dans ce signe, dans une orbe de  carré avant à Saturne, Pluton et Jupiter, c’est-à-dire qu’il tentera en permanence d’aller de l’avant mais qu’il sera retenu et bridé dans son élan par la puissance de ces trois planètes jusqu’à ce qu’il ait entendu profondément leur message conjoint et puisse y répondre. Mars sort de l’orbe du carré fin 2020, début 2021.

 

Le cycle Saturne/Jupiter du 21/12/2020 augure un grand cycle d’Air de 200 ans

Les années bissextiles sont souvent exceptionnelles et c’est le cas de 2020, surtout du fait du renouvellement de ces 5 cycles. Par ailleurs il s’agit d’une décennie qui s’ouvre et cela nous renvoie au cycle Saturne/Jupiter qui a une durée de 20 ans et un demi-cycle de 10 ans et qui, par un hasard tout à fait intéressant, débute en début de décennie, ainsi en : 1901, 1921, 1940, 1961, 1981, puis 2000. Ce cycle de Saturne/Jupiter, comme je l’ai rappelé dans l’article : L’annonce faite par Notre Dame, a un grand cycle de 800 ans et intervient tous les 60 ans dans le même signe et reste pendant 200 ans dans le même élément. Durant tout le 19e et 20e siècle il est intervenu dans les signes de Terre (à l’exception de celui de 1981) et va désormais intervenir dans des signes d’air durant les 21e et 22e siècles, comme aux 13 e et 14 e siècles.

Nous avons eu les successions suivantes pour ces cycles :

11e– 12e : Signes de Terre (concrétiser). Le Moyen-Âge central, l’Art roman, construction des états européens, les cours d’amour d’Occitanie, émergence des courants gnostiques en Europe, les Cathares dans le Sud.

13e– 14e : Signes d’Air (projeter). La fin du Moyen-Âge, l’art gothique (Notre-Dame, 1163 à 1250), création et développement des universités en Europe, remontée des connaissances arabes depuis Al Andaluz et diffusion des connaissances.

15e– 16e : Signes d’Eau (procréer, multiplier). La Renaissance. Les connaissances anciennes retrouvées imprègnent les consciences. Diffusion par l’imprimerie. La révolution copernicienne. La découverte de l’Amérique, les conquêtes maritimes.

17e– 18e : Signes de Feu (créer). L’âge classique, de la raison, le siècle des Lumières. La création des droits humains : Habeas Corpus 1679, droits de l’Homme et du citoyen de 1789, la Révolution française, guerre d’indépendance et Constitution américaine de 1787).

19e- 20e : Signes de Terre (concrétiser). La révolution industrielle, L’exploitation des énergies fossiles, le développement matériel et des sciences, les progrès techniques, l’avènement concret de démocraties ou de républiques sur les cendres des vieux empires. Des guerres mondiales ayant mobilisé d’énormes moyens matériels.

21e et 22e : Signes d’Air (projeter). Projeter un futur respirable ? Projet global pour la planète ? La communication mondiale, les voyages interplanétaires et pourquoi pas le contact avec d’autres civilisations galactiques ? On peut imaginer qu’en négatif, il peut concerner des pandémies et un air pollué et irrespirable.

 

Les cycles nous montrent combien, en cette année 2020, nous sommes à l’aube d’un nouveau monde, et combien l’importance de ce qui est en jeu et doit être refondé exige un temps d’arrêt salutaire. Mettons-le à profit pour grandir en conscience et en bonne volonté fraternelle et participative

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Fanchon Pradalier-Roy
Fanchon Pradalier-Roy

Le 9/4/2020.

11 réflexions sur “Les configurations astrologiques de cette année 2020”

  1. Merci Fanchon pour ton accompagnement .

    Précision et fulgurance!

    Reconnaitre l’autre face, celle de la mort. Traverser celle ci, accompagnée par la Vie. Renaître à notre vie divine.
    Renaître à notre humanité. Notre royauté dans le service.
    Un projet global pour la planète… un futur respirable …Communication mondiale et ouvertures intergalactiques…

    Nous sommes là!
    Prêts.
    En Amour

    Cordialement
    Etienne

    1. Bojour Fanchon et merci pour ce partage! ce site est magnifique!!! et cette analyse est passionnante
      Puis-je humblement rajouter mon grain de sel concernant la symbolique du tapis d’orient?!
      Le tapis est fait avec un métier à tisser, donc tissé avec des fils de laine ou de soie de couleurs différentes qui sont mêlés et entre-mêlés d’où le mot métissage qui vient du mariage des genres pour mêler le sang et tisser une nouvelle famille et si on regarde les motifs de ces tapis ils sont codés et racontent l’histoire de chaque famille et de ses valeurs, c’est pourquoi les tapis de mariage ont une couture au milieu car chaque famille a tissé une moitié et ils l’on cousu ensemble le jour du mariage pour signifier l’union du couple et de leur famille!
      Voilà qui laisse de beaux présages dans les actions collectives dévouée et inspirées avec Pluton/Mars en Capricorne pendant 2 ans!
      Bien à toi Fanchon
      Je t’embrasse lumineusement
      C.Cotens

      Pluton/Mars (de 2 ans), à 24°43 Capricorne : « Une boutique aux magnifiques tapis d’Orient », exprimant la confiance en la tradition et l’art et la culture comme moyens de valorisation personnelle. Il est question ici de réalisations magnifiques redevables à une action collective dévouée et inspirée par la tradition dans ce qu’elle a de plus noble au niveau culturel et spirituel.

      1. Fanchon Pradalier-Roy

        Merci de ton apport Cécile qui ouvre un nouvel espace de compréhension à l’image du tapis d’Orient.
        Puissions-nous tous ensemble tisser un beau tapis pour célébrer ce mariage entre la Terre et le Ciel qui nous incombe !

        1. Bonjour
          Merci pour ces explications très claires et passionnantes. Je m intéresse depuis longtemps a l’astrologie mais j ai été rebutée par la complexité .
          Cordialement Isabelle

          1. Fanchon Pradalier-Roy

            Tout dépend ce que l’on veut en faire. On peut l’utiliser à plusieurs niveaux, pour se sensibiliser ou pour vraiment étudier des cartes du Ciel. Dans tous les cas l’astrologie est un véritable apprentissages des lois qui régissent la vie.

  2. Françoise et Patrice Dufournet
    Merci Fanchon pour cet éclairage et nous partageons la nécessité de cet espace, indispensable
    à l’intériorité pour le futur qui se révèle.
    Fraternellement
    Nous t’embrassons aussi de la Savoie!

    1. Fanchon Pradalier-Roy

      Bonjour Anne, merci de nous rappeler Univers-site. C’était une belle aventure collective, dommage que chacun ait voulu monter son propre site, ce que j’ai fini par faire ! Au plaisir de te retrouver ici prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *